Zara Fournier, زارا فورنيه | Carnet de voyage

Hammam al Ward, حمام الورد

Le hammam al Ward. L’un des derniers hammams authentiques « de toute la ville », selon les dires du gestionnaire, après m’avoir offert une 36ème tasse de thé. Avec les mosaïques pastel, les plantes en plastique et les décorations en stuc à l’intérieur, on est en droit de se poser la question. Mais le lieu n’en reste pas moins accueillant, avec pour clients fidèles les fils du barbier d’en face et leur réseaux d’amis. Les jours « féminins », l’espace regorge de femmes avec leurs enfants et les picnics, le tout formant un joyeux mélange de pastèques, couches-culottes et savons noirs. Mais ce qui fait surtout la fierté du gérant, c’est que le hammam a servi de décor de tournage pour Bab al Harra, série mythique de cape et épée syrienne. La fresque photographique décorant l’entrée témoigne de l’événement. Certaines autres maisons dans la ruelle du hammam servent aussi de décors, créant une effervescence dans le quartier pendant l’époque de tournage des musalsalat (séries) du Ramadan. Pour les chanceux, c’est surtout l’occasion de croiser des ânes, des stars locales syriennes en jellabah et des projecteurs en pleine rue. Authenticité garantie.

a

 

 

Poster un message

#